Le guide alimentaire canadien, postmortem un an plus tard !

Au début de l’année 2019, Santé Canada a publié son très attendu guide alimentaire révisé. Celui-ci a beaucoup fait jaser, surtout par rapport au fait qu’on y ait modifié les portions recommandées et les groupes d’aliments traditionnels, en particulier la viande et les produits laitiers. Désormais, le guide alimentaire canadien se concentre sur les proportions plutôt que sur les portions, en mettant l’accent sur les fruits et légumes, les grains entiers ainsi que les protéines. Un an après sa sortie, nous discutons de certains de ses succès et de ses lacunes.

 Le nouveau guide alimentaire canadien en bref

Afin de simplifier la lecture et la compréhension du guide, Santé Canada a créé le «Guide alimentaire en bref». Ce document de deux pages présente l’image d’une assiette avec des conseils faciles à comprendre pour «bien manger et bien vivre». Il propose les directives suivantes:

  • Mangez une variété d’aliments sains chaque jour;
  • Consommez beaucoup de légumes et de fruits (la moitié de votre assiette);
  • Mangez des aliments protéinés (avec un accent particulier sur les protéines végétales);
  • Choisissez des grains entiers;
  • Faites de l’eau votre boisson de choix.

Ce document rappelle aux Canadiens de cuisiner davantage, d’apprécier les repas en compagnie de ses proches et de prêter attention aux étiquettes des aliments et à la commercialisation des aliments. De plus, il recommande de limiter les aliments riches en sucre, en sodium et en graisses saturées.

Le guide alimentaire canadien: une approche scientifique

Ce nouveau guide alimentaire a été élaboré à partir des dernières connaissances acquises dans le domaine de la nutrition. Malgré quelques spéculations, Santé Canada mentionne que le processus de création a exclu les entreprises alimentaires et les lobbyistes afin de ne pas influencer le produit final. Le résultat est donc un guide alimentaire basé sur la recherche nutritionnelle, sans opinions d’acteurs de l’industrie. De plus, on s’éloigne des groupes traditionnels de viande et de produits laitiers. Le nouveau guide encourage plutôt la consommation de protéines végétales telles que les légumineuses, les lentilles et les noix en remplacement des protéines d’origine animale. Si la viande, la volaille et les produits laitiers sont toujours présents, ils ne sont plus à l’honneur. Cette approche est à la fois plus saine et meilleure pour la planète. Une nouvelle approche gagnante pour tous les Canadiens.

Le guide alimentaire canadien: au-delà des lignes directrices

L’ajout de ressources, de conseils, de vidéos et de recettes est une autre caractéristique réussie du nouveau guide alimentaire canadien. Ces nouveaux outils sont particulièrement importants afin que les canadiens puissent s’alimenter sainement. En effet, pour que la population se nourrisse mieux, elle a besoin des bons outils et des connaissances nutritionnelles pour prendre des décisions plus saines. Éduquer les Canadiens sur ce qu’il faut manger et comment le manger est essentiel afin d’améliorer leur santé globale. En fait, ce que nous consommons quotidiennement a un impact direct sur notre santé. Ce message est particulièrement important pour les personnes souffrant de maladies chroniques telles que le diabète, l’hypertension et de maladies cardiaques.

 

Le guide alimentaire canadien: des recommandations hors de portée pour des millions de Canadiens

Malgré les nouveautés qu’apporte le nouveau guide alimentaire, il existe certains points moins positifs. L’une des plus grandes lacunes est le fait qu’une alimentation saine, comme indiqué dans le guide, est hors de portée pour une grande partie de la société. En effet, le prix moyen des produits d’épicerie devrait augmenter de 2% à 4% en 2020. Par conséquent, il sera impossible pour de nombreux Canadiens à faible revenu de se nourrir sainement. Il a été révélé que plus de 4 millions de Canadiens ne peuvent se permettre des quantités suffisantes d’aliments nutritifs en raison de contraintes financières. Ainsi, un guide alimentaire révisé ne s’attaque qu’à une partie du problème. Des mesures de réduction de la pauvreté ainsi que des programmes sociaux améliorés sont nécessaires pour garantir à tous les Canadiens une vie saine et productive.

En conclusion, le nouveau guide alimentaire canadien constitue un outil essentiel qui contribuera à améliorer la santé de la société. Par contre, mener une vie saine signifie aussi adopter de meilleures habitudes de vie. Bien manger, faire de l’exercice, arrêter de fumer et réduire la consommation d’alcool sont des facteurs importants pour votre santé globale. Il ne faut surtout pas oublier que la santé globale comprend aussi la santé bucco-dentaire. Il est très important de se brosser les dents, d’utiliser la soie dentaire à tous les jours et de consulter régulièrement votre dentiste.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour planifier votre prochain rendez-vous à la clinique dentaire Fortin Poirier.

Laissez un commentaire

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE