Éviter les caries, même en mangeant des sucreries

Éviter les caries, même en mangeant des sucreries

L’automne est une saison haute en couleur et haute en saveur! Les légumes frais qui emplissent les marchés font la joie des parents et l’approche de l’Halloween, celle des enfants! Fantômes, sorcières et monstres déambuleront alors dans les rues, avides de sucreries en tout genre! Si l’Halloween est l’une des fêtes les plus aimées des tout-petits, elle est celle qui demande le plus de supervision. Certes, la cueillette de sucreries est amusante, mais comment éviter que les caries ne soient pas aussi de la partie? Découvrez donc comment éviter les caries, même en mangeant des sucreries.

 

Comment éviter les caries : prévenir!

 

Nul doute, la prévention est votre meilleure arme! D’abord, conscientisez vos petits sur l’importance d’avoir une bonne hygiène buccale. Ceci les aidera à acquérir de saines habitudes. Insistez régulièrement sur l’importance du brossage des dents et expliquez-leur les dommages que causent les sucreries sur les dents. Votre enfant comprendra dès son jeune âge qu’il doit veiller à prendre soin de ses dents et les brosser quotidiennement. Une routine qu’il vaut mieux intégrer tôt!

 

Comment éviter les caries : discuter!

 

Oui, une bonne discussion avec vos enfants peut aider à prévenir les caries. En effet, vous pouvez leur expliquer comment se forme la carie dentaire. Enseignez-leur que le sucre contenu dans les friandises, s’il n’est pas délogé, s’accroche aux dents et se transforme en acide. C’est précisément l’acide qui attaque l’émail des dents et qui finit par causer les caries. En sachant comment se forme la carie, les enfants comprendront mieux pourquoi le brossage est si essentiel.

 

Comment éviter les caries, même en mangeant des sucreries : superviser!

 

La soirée de l’Halloween, veillez à ce que vos enfants aient mangé un repas sain et consistant. Le ventre plein, ils seront moins tentés de piger abondamment dans les friandises qu’ils récolteront. À leur retour, faites le tri avec eux. D’une part, vous vous assurerez que les sucreries récoltées peuvent être mangées en toute sécurité. D’autre part, vous pourrez les encadrer pour qu’ils n’engloutissent pas le quart de leur récolte en une soirée! Essayez aussi de retirer furtivement quelques-unes des friandises très collantes qui adhèrent aux dents et favorisent la carie. Par contre, acceptez que les sucreries fassent partie de la fête! C’est là une grosse partie du plaisir, pourvu qu’on les consomme avec modération! Par exemple, vous pouvez convenir avec votre enfant d’une quantité de bonbons à savourer par jour et d’un moment précis.

 

D’ailleurs, le sucre, mieux vaut l’ingérer après un repas. La salive se trouve alors en grande quantité et aide à neutraliser l’acide. Aussi, veillez à ce que vos enfants se brossent les dents après avoir mangé des friandises. De plus, redoublez d’attention avant le dodo! Le brossage des dents avant d’aller au lit est le plus important. La salive n’est pas aussi abondante la nuit, ce qui laisse le champ libre aux bactéries! Celles-ci transforment le sucre et les débris alimentaires en acide. L’acide, on l’a dit, cause la carie dentaire. Donc en brossant les dents au coucher, on met les chances de son côté de conserver une bouche en santé.

 

Comment éviter les caries : ranger!

 

Évidemment, avoir un tas de sucreries à portée de main encourage les excès. Comment éviter les caries, même en mangeant des sucreries? Rangez donc les sucreries et friandises dans un endroit hors de portée. C’est judicieux! Assurez-vous aussi qu’elles soient hors de la vue de vos enfants. Ainsi, ils ne seront pas continuellement tentés.

 

Finalement, et malgré toutes vos précautions, un nettoyage régulier chez le dentiste s’avère nécessaire pour garder une bouche en santé! Seul un dentiste peut repérer la formation précoce d’une carie et la traiter!

 

Planifiez votre prochaine visite pour un nettoyage de routine. Contactez nos dentistes.

 

 

Partagez l’article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire